navigation

Aux coeur de la cellule

La cellule est le vivant sous sa forme la plus simple. Elle entretient différentes relations avec son milieu externe et son milieu interne.

Ainsi, la cellule prélève les éléments nutritifs contenus dans le milieu externe et les transforme à sa convenance selon ses besoins et son code génétique, ce qui entraîne la production de substances qui peuvent, en retour, modifier son environnement interne ou externe. Ces transformations permettent aux vivants de croître, de se régénérer et de se reproduire. Les processus cellulaires doivent fonctionner de façon harmonieuse pour assurer la perpétuelle recherche de l’équilibre dynamique du vivant afin que celui-ci conserve sa propre structure et se multiplie.

Les activités cellulaires sont rendues possibles par certaines structures présentes à l’intérieur des cellules, les organites. Ceux-ci renferment, en effet, diverses composantes essentielles au bon fonctionnement cellulaire : les ribosomes, les mitochondries, les centrioles, l’appareil de Golgi, le réticulum endoplasmique et les lysosomes, le tout faisant partie d’une dynamique fonctionnelle régie par le noyau.

En plus de faire découvrir les organites cellulaires, ce site permet de visualiser et de comprendre différents processus tels que les types de transport membranaire, la synthèse des protéines et la division cellulaire.

On classe les cellule en deux :procaryotes (cellule sans noyau) comme le bactéries et eucaryote (cellules a noyau) comme tout autre cellule.

cellule animale
cellule animale
cellule vegetale
cellule végétale
bacterie
bactérie
Image de prévisualisation YouTube
la vie interne de la cellule

La mitose:

La mitose ou division cellulaire permet de multiplier le nombre de cellules en conservant la quantité et la qualité des informations contenues dans les chromosomes. Le déroulement de la mitose dépend de mécanismes très précis ses 4 étapes essentielle sont:
1-Prophase,2-Métaphase,3-Anaphase et 4-Télophase.
Image de prévisualisation YouTube
La mitose

ADN,support de l’hérédité:

L’acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une molécule, présente dans toutes les cellules vivantes, qui renferme l’ensemble des informations nécessaires au développement et au fonctionnement d’un organisme. C’est aussi le support de l’hérédité car il est transmis lors de la reproduction, de manière intégrale ou non. Il porte donc l’information génétique et constitue le génome des êtres vivants.
L’ADN détermine la synthèse des protéines, par l’intermédiaire de l’ARN.
Dans les cellules eucaryotes, l’ADN est contenu dans le noyau et une petite partie dans la matrice des mitochondries ainsi que dans les chloroplastes. Dans les cellules procaryotes, l’ADN est contenu dans le cytoplasme. Certains virus possèdent également de l’ADN dans leur capside.

L’ADN est composé de séquences de nucléotides; on parle de polymère de nucléotides ou encore de polynucléotide. Chaque nucléotide est constitué de trois éléments liés entre eux :
un groupe phosphate lié à:
un sucre, le désoxyribose, lui-même lié à :
une base azotée.
Il existe quatre bases azotées différentes: l’adénine (notée A), la thymine (notée T), la cytosine (notée C) et la guanine (notée G). Chaque base est fixée sur un désoxyribose pour former un nucléoside. Lorsqu’un nucléoside est lié à un ou plusieurs phosphates, on dit qu’il s’;agit d’un nucléotide. Dans l’ADN, les nucléotides sont reliés entre eux selon une certaine séquence grâce à des liaisons impliquant un groupe phosphate, qu’on appelle des liaisons 3′-5′ phosphodiester. Pour fabriquer un brin d’ADN, il suffit donc d’enchaîner des nucléotides en les reliant par ce type de liaisons, appelées liaisons fortes.

Structure de l'ADN
La structure de l’ADN
ADN

Ce sont les quatre bases azotées qui assurent la variabilité de la molécule d’ADN, ainsi que la complémentarité des deux brins. En effet, il n’existe que deux types complémentaires de bases : une pyrimidique sera toujours en face d’une purique.
La thymine (T) et la cytosine (C) sont de la famille des pyrimidiques.
L’adénine (A) et la guanine (G) sont de la famille des Purines.
Un nucléotide est formé par un groupe de phosphate, du désoxyribose et une base azotée. Par conséquent, il existe quatre nucléotides différents. Un « brin » d’ADN est formé par la répétition ordonnée de ces nucléotides. Les bases azotées sont complémentaires deux à deux, une purique s’associant toujours à une pyrimidique: l’adénine s’associant avec la thymine et la guanine avec la cytosine. Les bases azotées complémentaires sont reliées entre elles par des liaisons hydrogène.
Adenine
Adénine
thymine
Thymine
guanine
Guanine
cytosine
Cytosine

Synthèse des protéine:

La synthèse des protéines est l’acte par lequel une cellule assemble une chaîne protéique en combinant des acides aminés isolés présents dans son cytoplasme, guidé par l’information contenue dans l’ADN. Elle se déroule en deux étapes au moins : la transcription de l’ADN en ARN messager et la traduction de l’ARN messager en une protéine.
Chez les eucaryotes, il existe une étape intermédiaire, la maturation de l’ARN prémessager, qui se passe dans le noyau. L’ARN prémessager subit l’ajout d’une coiffe de 7-méthylguanosine triphosphate à l’extrémité 5′ et d’une queue poly(A) (50 à 250 nucléotides d’adénine) à l’extrémité 3′. Par la suite, l’ARN prémessager subit une excision de ses introns (les parties du gène qui ne codent pas un polypeptide) et l’épissage de ses exons (les brins codant). L’ARN prémessager est maintenant à maturité et prend le nom d’ARN messager. La transcription se déroule dans le noyau, la traduction, dans le réticulum endoplasmique. Une dernière étape de glycosylation (liaison covalente d’;oses aux protéines) a lieu dans l’appareil de Golgi. Chez les procaryotes, les deux étapes ont lieu dans le cytoplasme et peuvent être simultanées, la traduction débutant alors que la transcription n’est pas encore achevée. Cette simultanéité donne lieu à un important type de régulation de la traduction.
syntèse des protéines
Procédé générale

Image de prévisualisation YouTube
synthèse protéique

Merci de commenter pour cet article.

Commentaires»

  1. J’ai failli lâcher sur les molécules mais les vidéos illustrent bien vos propos!

Laisser un commentaire

infomonde |
sebougreau |
Renaissance et Unification |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collège Adberrahim Bouabid ...
| Biblio-Titanic
| DogPeople